SFR Presse
Le Figaro
19 septembre 2018

« Un bon roman, c’est révolutionnaire ! »

ENTRETIEN Rencontre avec Alaa El Aswany, l’écrivain égyptien, qui publie une fiction sur le printemps arabe.

Mohammed Aïssaoui

4 min

1 like

Mohammed Aïssaoui
Mohammed Aïssaoui

PROPOS RECUEILLIS PAR C’est un texte puissant dans la veine des grands romans sociaux russes ou sud-américains qu’Alaa El Aswany vient de publier. J’ai couru vers le Nil (Actes Sud) met en scène une fantastique galerie de personnages au moment du printemps arabe en Égypte. Des personnages qui sont comme des êtres vivants et complexes, face à leur destin. Sa peinture sociale n’est pas sans rappeler

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème