SFR Presse

À l’essentiel

1 min

En foot, on dit qu’il faut savoir être patient, qu’à force d’appuyer, ça va finir par entrer. Hier, ça ne s’est pas appliqué à Saint-Denis qui avait le ballon mais n’a pas trop su qu’en faire dans la zone décisive. La lumière aurait dû venir de Jimmy Simouri et Mohamed Assoumani, très actifs en première mi-temps. Résultat, les Dionysiens se sont laissés endormir par leur propre non-rythme. Saint-P

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :