SFR Presse
Libération
6 août 2019

Raoul Ruiz, avec perles et fatras

Quatre films essentiels du prolifique cinéaste franco-chilien ressortent en version restaurée. L’occasion de redécouvrir une œuvre polymorphe fantasque bâtie sur des bricolages géniaux, enchantements visuels saisis dans des séries de glissements temporels.

5 min

1 like

Une figure de style traverse la tradition fabuliste latino-américaine : la bifurcation, cette petite musique itérative qui prend en charge le récit, le creuse, le démultiplie et le ramifie dans une prolifération gourmande de la forme qui, tout en faisant du lecteur le dépositaire ultime d’une narration éclatée, s’ingénie à le perdre dans une forêt de signes. A n’en pas douter, le cinéma de Raoul R

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème