SFR Presse
Sud Ouest
10 décembre 2018

Une cinquantaine de gardés à vue, mais peu de casseurs

Élisa Artigue-Cazcarra

3 min

Élisa Artigue-Cazcarra
Élisa Artigue-Cazcarra

SÉCURITÉ La plupart des personnes interpellées se voient reprocher la participation à un attroupement. Plusieurs enquêtes se poursuivent Des barricades enflammées tous les 50 mètres sur le cours Victor-Hugo, une agence de La Poste saccagée, des agences bancaires dévastées, la camionnette d’un épicier du centre-ville carbonisée… Pour tous ces faits, « du jamais vu de mémoire de Bordelais », entend-

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :