SFR Presse
Le Figaro
9 octobre 2019

La « manif de la honte » finalement interdite

Après les atermoiements des autorités, l’organisateur d’une mobilisation pour Mickaël Harpon a été placé en garde à vue.

Stéphane Kovacs

2 min

POLÉMIQUE Hadama Traoré, qui voulait organiser une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, jeudi à Gonesse (Val-d’Oise), a été placé en garde à vue mercredi soir, pour « menaces et actes d’intimidation sur une personne exerçant une fonction publique ou d’utilité collective, menaces de crime contre les personnes et outrage ». Il aura fallu quarante-huit heures pour, finalement, interdire ce ras

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :