SFR Presse
Libération
29 janvier 2019

«Ulysse et Mona», Cantona que la mort

Jouant du fragile décalage entre drame et comédie, Sébastien Betbeder filme avec douceur et humour le périple d’un artiste retiré du monde en quête de réconciliation.

2 min

Ulysse et Mona se maintient périlleusement en équilibre entre l’aspect conventionnel de l’histoire racontée et l’originalité de la plupart des solutions trouvées par le cinéaste et ses acteurs pour la mettre en scène et l’incarner. Du côté du déjà-vu flirtant avec le cliché, on pourrait résumer le scénario ainsi : un artiste ayant fui son art et le monde est ramené à la vie et à l’amour par une je

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :