SFR Presse
La Provence
31 mars 2019

D’abord "à la rue", le Renseignement a su "se placer"

Romain CAPDEPON

3 min

"Très franchement, je dirais que jusqu’au quatrième acte, soit le 8 décembre, on a été un peu "à la rue" en termes de Renseignement sur les gilets jaunes". Dans les couloirs de l’Évêché, le commissariat central de Marseille, ce gradé ne se cache pas derrière son petit doigt. "On était focalisé sur le maintien de l’ordre avec deux buts : pas de casse et pas de drame, et en même temps le Renseigneme

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :