SFR Presse
La Croix
8 novembre 2018

Bibi or not bibi

Alain Rémond

1 min

Alain Rémond
Alain Rémond

On est passé un peu vite, me semble-t-il, sur cette réplique d’Emmanuel Macron à un quidam l’interpellant sur la hausse du prix de l’essence : « Le carburant, c’est pas bibi ! » On a calculé la part des taxes, ou non, dans cette hausse, mais on a oublié l’essentiel : bibi. Emmanuel Macron aurait pu dire « moi » ou « ma pomme » ou « mézigue ». Il a dit « bibi ». Or ce choix n’est pas innocent. Le m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :