SFR Presse
Le Figaro
11 juillet 2019

À Kaboul, Saïd, l’interprète de l’armée française, est devenu la cible des talibans

Pour le groupe terroriste, les Afghans qui ont travaillé pour les étrangers sont des traîtres à abattre.

Benn, Margaux

4 min

Benn, Margaux
Benn, Margaux

ASIE Les nuits d’été à Kaboul sont étouffantes. À 23 h 20, le jeudi 27 juin, Saïd Abbas est encore éveillé lorsque, soudain, on tambourine au portail bleu qui mène à la maison. Plusieurs hommes crient, le somment d’ouvrir la porte. « C’est ici qu’il habite ! », confirme l’un d’eux. À peine le père de famille a-t-il rejoint l’entrée pour demander qui est là, que quatre coups de feu retentissent. «L

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :