SFR Presse
Libération
19 octobre 2018

Les dunes ont des oreilles

Frédéric Paulin envoie un agent de la DGSE dépressif enquêter sur les renseignements algériens du début des années 90

4 min

Son père, qui avait fui l’Algérie pour la France, lui a légué son nom et sa langue. Mais Tedj Benlazar a été élevé comme un Français. Quand, en 1990, la DGSE cherche l’homme idéal pour partir en poste à Alger, où les islamistes commencent à prendre de l’importance, elle comprend vite que ce type a un certain nombre de croix dans les cases. Certes, Benlazar est dépressif mais sa connaissance de l’a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :