SFR Presse

Violences conjugales et intrafamiliales : Tout commence par l’accueil des victimes

J.G.

2 min

SAINT-DENIS. Les gendarmes et les policiers ont beau en voir passer de toute les couleurs au cours de leurs journées, accueillir une plainte n’est jamais un geste anodin. Surtout quand il s’agit de la parole d’un individu qui évoque des souffrances parfois très intimes, dans un contexte où la psychologie de la personne battue qui subit les coups de son conjoint ou sa conjointe prend une place maje

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :