SFR Presse
Libération
17 septembre 2019

Afghanistan : la présidentielle et Kaboul à nouveau cibles des talibans

A l’approche de l’élection du 28 septembre, un attaque est survenu lors d’un meeting du président sortant Ashraf Ghani dans le Nord du pays tandis qu’un autre attentat frappait la capitale.

3 min

Depuis le début de la campagne électorale, le 28 juillet, le président afghan, Ashraf Ghani, privilégiait la vidéoconférence pour ses meetings. Plus simple, et moins dangereux. Mardi, il a dérogé à la règle et s’est rendu à un rassemblement à Charikar, dans la province de Parwan, au nord de Kaboul. Alors que des participants attendaient d’être fouillés, un kamikaze à moto s’est fait exploser. Au m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :