SFR Presse
L'Équipe
1 octobre 2019

La FIFA penche vers Nantes

ALBAN TRAQUET,« Justice est faite. » C’est avec cette sentence que les avocats du FC Nantes ont accueilli l’annonce de la FIFA, hier après-midi, dans la douloureuse affaire Emiliano Sala. Le résumé d’une satisfaction prudente, après sept mois de procédure devant l’instance mondiale, dans un contentieux hors norme.,Cette bataille juridique et financière avait rapidement pris forme entre le FCN et Cardiff City à la suite de l’accident d’avion fatal à l’attaquant argentin (et son pilote, David Ibbotson), le 21 janvier, au large de l’île anglo-normande de Guernesey. Prétextant des «anomalies» dans la conclusion de ce deal à 17 M€ (hors bonus) à l’issue dramatique, Cardiff avait refusé de payer le premier versement de 6 M€ dû à Nantes, prévu contractuellement le 26 janvier (soit cinq jours après la disparition du joueur). Les versements des deux autres échéances –respectivement 6 et 5 M€ – sont programmés en janvier prochain puis au 1er janvier 2021.

2 min

ALBAN TRAQUET,« Justice est faite. » C’est avec cette sentence que les avocats du FC Nantes ont accueilli l’annonce de la FIFA, hier après-midi, dans la douloureuse affaire Emiliano Sala. Le résumé d’une satisfaction prudente, après sept mois de procédure devant l’instance mondiale, dans un contentieux hors norme.,Cette bataille juridique et financière avait rapidement pris forme entre le FCN et Cardiff City à la suite de l’accident d’avion fatal à l’attaquant argentin (et son pilote, David Ibbotson), le 21 janvier, au large de l’île anglo-normande de Guernesey. Prétextant des «anomalies» dans la conclusion de ce deal à 17 M€ (hors bonus) à l’issue dramatique, Cardiff avait refusé de payer le premier versement de 6 M€ dû à Nantes, prévu contractuellement le 26 janvier (soit cinq jours après la disparition du joueur). Les versements des deux autres échéances –respectivement 6 et 5 M€ – sont programmés en janvier prochain puis au 1er janvier 2021.
ALBAN TRAQUET,« Justice est faite. » C’est avec cette sentence que les avocats du FC Nantes ont accueilli l’annonce de la FIFA, hier après-midi, dans la douloureuse affaire Emiliano Sala. Le résumé d’une satisfaction prudente, après sept mois de procédure devant l’instance mondiale, dans un contentieux hors norme.,Cette bataille juridique et financière avait rapidement pris forme entre le FCN et Cardiff City à la suite de l’accident d’avion fatal à l’attaquant argentin (et son pilote, David Ibbotson), le 21 janvier, au large de l’île anglo-normande de Guernesey. Prétextant des «anomalies» dans la conclusion de ce deal à 17 M€ (hors bonus) à l’issue dramatique, Cardiff avait refusé de payer le premier versement de 6 M€ dû à Nantes, prévu contractuellement le 26 janvier (soit cinq jours après la disparition du joueur). Les versements des deux autres échéances –respectivement 6 et 5 M€ – sont programmés en janvier prochain puis au 1er janvier 2021.

Cardiff City devra payer au FCN les 6 M€ correspondant au premier versement dû dans le transfert du joueur argentin. Mais ce dossier n’est pas bouclé. “Ça peut durer si Cardiff veut que ça dure ,, LES AVOCATS DU FC NANTES C’est ce premier montant de 6 M€ que réclamait Nantes devant la commission du statut du joueur de l’instance mondiale, présidée par le Sud-Africain Raymond Hack. Fin août, Hack a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème