SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Un Brexit désordonné serait plus violent que la crise de 2008

Theresa May cherche à convaincre que son accord avec l’UE réduirait les risques pour le pays.

Florentin Collomp

3 min

ROYAUME-UNI Plus pauvre, mais de combien et par rapport à quoi ? Le gouvernement britannique s’est livré, mercredi, à un délicat exercice de prévision économique sur ce qui attend le pays en fonction de différents scénarios après la sortie de l’Union européenne, le 29 mars 2019. Un constat ressort de tous les modèles : le Royaume-Uni essuiera un manque à gagner d’activité par rapport au statu quo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :