SFR Presse
Le Figaro
8 août 2019

Jean-Pierre Mocky L’anarchiste du 7e art

DISPARITION Son cinéma était inclassable et faire bande à part était son mantra. Les plus grands acteurs sont passés devant sa caméra et il a exploré tous les genres, de la comédie à la satire sociale en passant par le pamphlet. Il s’est éteint à l’âge de 90 ans.Par anthony palou apalou@lefigaro.fr

Anthony Palou

6 min

1 like

Anthony Palou
Anthony Palou

Un vrai déglingué. Un artisan brillant et inspiré du septième art français. Il avait tous les défauts, c’était sa principale qualité. Nous ne reverrons plus ce genre de personnage capable du meilleur comme du pire, c’est dommage. Plus d’une soixantaine de films au compteur. Fiche d’identité : « Anarchiste » (plutôt de droite), « radin », « soupe au lait », « insupportable », les qualificatifs pour

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :