SFR Presse
Libération
2 juillet 2019

Paix en Afghanistan : vœux pieux à Doha

Américains et talibans discutent depuis samedi au Qatar, sans les autorités afghanes, alors qu’une nouvelle attaque a ensanglanté Kaboul lundi. Si Washington et les fondamentalistes pourraient s’accorder sur un calendrier de retrait des troupes étrangères, l’objectif d’un cessez-le-feu et de contacts directs avec le gouvernement semble hors de portée.

6 min

1 like

Il y a, d’un côté, l’optimisme du secrétaire d’Etat américain et ancien patron de la CIA, Mike Pompeo : «J’espère que nous aurons un accord de paix avant le 1er septembre. C’est notre mission», a-t-il déclaré mardi 25 juin lors d’une brève visite à Kaboul. Il y a, de l’autre, l’inquiétude de Palwasha Hassan, 47 ans, activiste des droits des femmes et membre du Haut Conseil afghan pour la paix, ren

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :