SFR Presse

Rincé

Quentin Moynet

4 min

Quentin Moynet
Quentin Moynet

Sur un nuage pendant un set et demi, Gaël Monfils a subitement sombré, accablé par la moiteur new-yorkaise. Battu par Matteo Berrettini (3-6, 6-3, 6-2, 3-6, 7-6 [5]), le Français a laissé passer une sacrée occasion. Elle coupe le souffle, trouble la vision, éprouve le cœur et tétanise les muscles, dont elle aspire jusqu’à la dernière goutte d’eau. L’humidité a signé un retour gagnant sur New York

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :