SFR Presse
Libération
29 janvier 2019

Corée Une «femme de réconfort» disparaît

1 min

La Coréenne Kim Bok-dong était l’une des dernières «femmes de réconfort», ces esclaves sexuelles enrôlées de force dans les bordels de l’armée impériale nippone lors de la guerre de Quinze Ans (1931-1945). Elle est morte lundi à Séoul à l’âge de 93 ans. «Je suis en colère et trop humiliée à cause du gouvernement japonais qui affirme que nous étions volontaires, que nous voulions gagner de l’argent

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :