SFR Presse
Paris Match
8 janvier 2015

POKER MENTEUR ENTRE L’ALLEMAGNE ET LA GRÈCE

Cinq ans après la première crise, Athènes est au bord de l’implosion. Berlin joue la sérénité. Mais sans convaincre.

PAR MARIE-PIERRE GRÖNDAHL ET ANNE-SOPHIE LECHEVALLIER

2 min

PAR MARIE-PIERRE GRÖNDAHL ET ANNE-SOPHIE LECHEVALLIER
PAR MARIE-PIERRE GRÖNDAHL ET ANNE-SOPHIE LECHEVALLIER

Face au péril grec, l’Allemagne trouble le jeu à moins de trois semaines de législatives cruciales, qui pourraient voir la victoire de Syriza, le parti de la gauche radicale d’Alexis Tsipras. Et donc la concrétisation d’une renégociation de la dette, avec l’abandon d’une austérité «catastrophique». Mais Berlin n’évoque plus l’apocalypse en cas de sortie de la Grèce de la zone euro – le «Grexit» –,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :