SFR Presse
Le Figaro
17 octobre 2018

Le poids des splendeurs passées

Astrid De Larminat

1 min

Né après-guerre dans une famille de la bonne société, Gabriel n’avait jamais supporté les contraintes. Rêveur, il avait la folie des grandeurs. Après avoir goûté aux plaisirs faciles de la jeunesse, il finit néanmoins par se marier, eut trois enfants. Mais il était inapte à la vie rangée. Il divorça, disparut pendant cinq ans, réapparut un beau jour, réclama de voir sa fille et ses fils. Que tram

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :