SFR Presse
Libération
2 novembre 2018

Les morts sont tous un peu les nôtres

3 min

Vendredi, c’était le jour des Défunts, à ne pas confondre avec la Toussaint. Le 2 novembre, on célèbre les morts ordinaires, les vôtres, les miens, tandis que la veille ce sont les morts exemplaires, les saints chrétiens embrochés sur le gril, percés de flèches ou dévorés par les lions. Le jour encore avant, on a fêté Halloween et la mort païenne, celle qui fait rire et pas peur parce qu’on n’en v

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :