SFR Presse
Le Télégramme
17 août 2019

Anglicismes : « L’éclat de la nouveauté »

D. D.

2 min

D. D.
D. D.

Les défenseurs québécois de la langue française n’ont pas réussi à chasser les anglicismes de la langue de la rue. Loin de là. Car, au quotidien, nos cousins d’outre-Atlantique ont une curieuse propension à intégrer des mots ou tournures de phrases inspirés directement de l’anglais, en étant persuadés qu’ils parlent un français correct. Ils disent volontiers tomber en amour (« to fall in love »),

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :