SFR Presse
Sciences et Avenir
25 avril 2019

UNE RECONSTITUTION EN FORME DE PUZZLE

Rachel Mulot

1 min

Rachel Mulot
Rachel Mulot

Les tonnes d'eau déversées ont certainement provoqué un choc thermique, fissurant certains verres des vitraux, tandis que la chaleur a pu altérer le plomb qui les sertit. Autant de pièces qu'il faudra alors remplacer. « Si le verre fond à 1200 °C, le plomb, lui, change d'état à 300 °C. Résultat : les morceaux de verre dégringolent », explique le maître verrier Jacques Loire. Il faudra alors récupé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :