SFR Presse
Sud Ouest
10 juillet 2018

De possibles nouvelles victimes du Novitchok

1 min

GRANDE-BRETAGNE La police britannique a reconnu, hier, que si le risque était « faible », elle ne pouvait cependant pas garantir que le Novitchok ne ferait pas d’autre victime, au lendemain de la mort à l’hôpital de Salisbury d’une Britannique contaminée par cet agent innervant. Dawn Sturgess, 44 ans est morte dimanche soir, après huit jours d’hospitalisation.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :