SFR Presse
Le Figaro
24 septembre 2018

Une fusion en or pour Barrick et Randgold

En déclin, le premier producteur mondial de métal jaune vaudra, avec cet achat, 18 milliards de dollars.

Anne Bodescot

2 min

Anne Bodescot
Anne Bodescot

MINES Les groupes miniers ont, dans le passé, payé parfois très cher leur goût des acquisitions dispendieuses, réalisées à mauvais escient. Mais le rachat par le groupe canadien Barrick, premier producteur d’or mondial, de son concurrent Randgold, annoncé lundi, est, à l’inverse, accueilli par les spécialistes comme un coup de maître. « C’est une opération magnifique , s’enthousiasme Alain Corbani

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :