SFR Presse
La Dépêche du Midi
2 décembre 2018

Goncourt doux-amer

Jacques verdier

2 min

Quel éventuel parallèle établir entre le prix Goncourt 1975 (« La vie devant soi » d’Ajar/Gary) et celui de 2018, attribué à Nicolas Mathieu ? La langue, sans doute. Libre, légère, rapide, naturelle comme un langage parlé et finalement bien faite, dans un cas comme dans l’autre, pour évoquer au plus près la vie des adolescents de leur temps, leurs doutes, leurs misères, leurs espoirs. Dans « La v

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :