SFR Presse
Corse Matin
24 février 2020

Mécontentement et inquiétude perdurent chez les commerçants

J.-B.L.

2 min

J.-B.L.
J.-B.L.

"Ils peuvent inaugurer ce qu’ils veulent, ça ne changera rien. Cela fait quatre ans que la vie économique du quartier est morte", tance Monique Bernard, propriétaire d’un salon de coiffure dans le quartier des Cannes. Si les riverains sont globalement satisfaits de la livraison de la place de Lattre de Tassigny, les commerçants ne voient pas les choses du même œil. La fin du chantier n’apaise clai

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :