SFR Presse
Nice Matin
31 mars 2019

Saint-Raphaël La zizanie que l’on n’attendait pas

LIONEL PAOLI

2 min

Il y a dix-huit mois, la vie politique coulait comme un long fleuve tranquille à Saint-Raphaël. À mi-mandat, comme il l’avait prévu, le maire Georges Ginesta cédait son fauteuil à son premier adjoint Frédéric Masquelier. Accolade, sourires : tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et puis… Le vent a tourné. Brusquement. S’affranchissant de la tutelle de son mentor, le nouveau premier

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :