SFR Presse
Midi Libre
8 novembre 2019

« On n’est pas dans le raisonnable ! »

1 min

Thierry Aznar, président d’Helenis se sent « presque serein ». « C’est un chantier difficile, qui recommence un peu tous les jours, très exigeant avec des découvertes extraordinaires, chaque fois que l’on ouvre un mur, un plancher ». Le promoteur a dû déposer onze nouveaux permis de construire pour chaque apparition ! « On a tout de suite souhaité valoriser les œuvres plutôt que de les recouvrir.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :