SFR Presse
Le Figaro
11 octobre 2019

Kurdes de Syrie : la duplicité de la Turquie et la trahison des États-Unis

C’est aux combattants kurdes que nous devons d’avoir gagné le premier acte de la guerre contre l’État islamique. Or, non seulement Trump a autorisé Erdogan à les écraser, mais la Turquie ne quittera plus le nord de la Syrie qu’elle vient d’envahir, s’alarment les auteurs*.

BRETON, STEPHANE BRUCKNER, PASCAL Patrice Franceschi Kouchner, Bernard

4 min

Après avoir affirmé pendant des années qu’ils protégeraient contre les appétits coloniaux turcs leurs amis kurdes de Syrie du Nord, si braves et déterminés dans la guerre contre l’État islamique, les États-Unis ont finalement ouvert la porte à l’invasion. Le jeudi 10 octobre 2019 signalera dans l’histoire la trahison la plus éhontée commise par les États-Unis. En abandonnant les Kurdes, ils vienn

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :