SFR Presse
La Provence
1 décembre 2019

Attentat de Londres : que faisait-il dehors ?

2 min

L’assaillant a bénéficié d’une libération conditionnelle Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé hier à revoir le système des libérations anticipées, au lendemain d'une attaque menée par un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, en liberté conditionnelle, qui a tué deux personnes à coups de couteau à Londres. Ironie du sort, avant d'être abattu par la police, l'assaillant a lui

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :