SFR Presse
Libération
11 septembre 2018

Affaire Grégory La première garde à vue de Murielle Bolle remise en question

1 min

La Cour de cassation a décidé mardi de transmettre la question prioritaire de constitutionnalité déposée par Murielle Bolle au Conseil constitutionnel. Elle veut faire annuler sa garde à vue des 2 et 3 novembre 1984, lors de laquelle elle avait incriminé son beau-frère Bernard Laroche dans l’enlèvement de Grégory Villemin. Elle s’était rétractée deux jours après. Selon ses avocats, cette garde à v

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :