SFR Presse
Le Figaro
9 septembre 2018

Commotions cérébrales : repos obligatoire !

Le plus important, face à un traumatisme crânien, est d’en éviter un second aux conséquences plus graves.

3 min

2 likes

NEUROLOGIE « Lorsque le cerveau bouge à l’intérieur de la boîte crânienne, on observe en particulier une sidération des neurones », explique le Pr François Caire, chef du service de neurochirurgie de Limoges, où se trouve une unité spécialisée depuis trois ans. Cette coupure de courant temporaire liée à la commotion cérébrale provoque de nombreux symptômes, plus ou moins sérieux, qui peuvent se r

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :