SFR Presse
Le Figaro
20 août 2018

L’Italie inquiète Bruxelles et les marchés

Le ton eurosceptique accentué depuis la catastrophe de Gênes et l’incertitude budgétaire annoncent une rentrée agitée.

Richard Heuzé Fabrice Nodé-Langlois Anne Rovan

3 min

4 likes

Richard Heuzé Fabrice Nodé-Langlois Anne Rovan
Richard Heuzé Fabrice Nodé-Langlois Anne Rovan

ZONE EURO Lorsque deux analystes de la Société générale ont écrit, la semaine dernière, que les bons du Trésor grecs pourraient devenir un placement plus sûr que les emprunts italiens, leur note n’est pas passée inaperçue. Et a attisé la défiance des investisseurs envers la péninsule, entre­tenue depuis le début de l’été, à l’approche d’une rentrée qui s’annonce tendue. Symptôme le plus manifeste

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :