SFR Presse
Le Figaro
12 décembre 2018

Femmes sous l’Occupation

ESSAI Portraits de Françaises connues ou anonymes, résistantes, proallemandes ou indifférentes.

Paul-François Paoli

2 min

VOICI un livre qui répare une injustice complaisamment entretenue. Les images horribles de femmes tondues à la Libération pour avoir côtoyé d’un peu trop près les soldats de la Wehrmacht ont eu tendance à occulter une réalité moins spectaculaire : l’engagement de nombreuses Françaises dans le camp antinazi. Certes, sur les 1 038 compagnons de la Libération adoubés par de Gaulle, il n’y a que six f

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :