SFR Presse
Le Journal du Dimanche
28 octobre 2018

Affaire des bébés sans bras : la lanceuse d’alerte licenciée

ANNE-LAURE BARRET

2 min

FIN Malgré le soutien affiché de la ministre de la Santé, les six salariés du registre lyonnais des malformations vont perdre leur travail L’autoproclamée lanceuse d’alerte dans l’affaire des bébés sans bras de l’Ain, accusée par plusieurs épidémiologistes d’être une « irresponsable » manipulant l’opinion, sera au chômage en janvier. Emmanuelle Amar, la directrice du registre des malformations en

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :