SFR Presse
Le Figaro
15 novembre 2018

Quand la nuit met l’œuvre au noir

ARTS  Avec « Peindre la nuit », le Centre Pompidou-Metz évoque la représentation de l’obscurité. Et propose une expérience sensorielle.

Valérie Duponchelle

3 min

Valérie Duponchelle
Valérie Duponchelle

Avis aux noctambules, aux insomniaques, aux éveillés à contre-temps que le silence des autres dynamise. Le continent sans limites qu’est la nuit leur offre une liberté vaste comme le monde. Sur cette planète nocturne, à la fois vide et habitée, qui unit tout d’un coup dans le noir la moitié de l’espèce humaine, les perceptions sont autres, universelles, détachées, introspectives, pas forcément mé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème