SFR Presse
Le Figaro
13 août 2019

Patrice Gueniffey : « Nos dirigeants répugnent à commémorer Napoléon »

Grand historien de la Révolution et de l’Empire, le directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), auteur d’une biographie de référence de Bonaparte* et de nombreux ouvrages salués par la critique, analyse la discrétion qui entoure les 250 ans de la naissance de Napoléon. Il explique ensuite ce qui demeurera, chez l’Empereur, de sa jeunesse corse.

Guillaume Perrault Patrice Gueniffey

3 min

LE FIGARO. - La commémoration des 250 ans de la naissance de Napoléon est confidentielle. Comment l’expliquer ? Patrice GUENIFFEY. - Plusieurs causes contribuent à une telle discrétion. Les commémorations n’ont pas à être permanentes. Or, dans dix-huit mois, la France commémorera les 200 ans de la mort de l’Empereur, en 1821. Ce sera un événement important, à n’en pas douter. Il est donc compréhe

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :