SFR Presse
Le Figaro
22 mai 2019

Affaire Lambert : regain d’intérêt pour les directives anticipées

Cette possibilité de donner des souhaits médicaux sur sa fin de vie existe depuis 2005.

Agnès Leclair

3 min

Agnès Leclair
Agnès Leclair

ÉTHIQUE « Et si c’était moi ? » C’est la question qui taraude les Français en pleine affaire Vincent Lambert. Même le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, y pense. « Si cette affaire extraordinairement douloureuse peut amener une prise de conscience, que chacun doit remplir ses directives anticipées, alors elle aura eu une utilité pour la nation française, en tout cas moi, c’est

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :