SFR Presse
Le Figaro
23 juillet 2019

Boeing 737 avec option toit ouvrant

Un avion régional perd une partie de l’avant de son fuselage à l’altitude de croisière. Les passagers, terrifiés, se retrouvent à l’air libre. Le vol Aloha 243 arrive pourtant à se poser sans encombre, le 28 avril 1988.

Philippe Doucet

4 min

1 like

Philippe Doucet
Philippe Doucet

IMAGINEZ-VOUS calé dans votre siège à bord de l’avion qui vous ramène chez vous après une harassante journée de travail. Vous avez pu obtenir une des places de l’avant, les meilleures, car les plus éloignées des réacteurs. Mais, en plein vol, une déflagration retentit et la carlingue se retrouve inondée de lumière. Le toit de l’appareil a disparu ! Votre journal, vos lunettes, votre sacoche, aussi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :