SFR Presse
Challenges
5 décembre 2018

Déraison

1 min

L’Etat peut être un actionnaire vorace. Entre 2011 et 2016, pour boucler son Budget, il a prélevé en moyenne, sous forme de dividendes, près de 100 % des bénéfices générées par ses participations dans les entreprises publiques. En 2015 et 2016, il a même réclamé des dividendes à des entreprises en pertes.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :