SFR Presse
Var Matin
7 janvier 2020

La Garde : il a tué son père mais ne voulait pas sa mort

G. D.

2 min

G. D.
G. D.

À l’ouverture de son procès d’assises, Frédéric Pardies, qui encourt la perpétuité pour parricide, a admis que son père a succombé sous ses coups, mais que son intention n’était pas de le tuer Cinquante ans et un physique imposant. Une force de la nature, Frédéric Pardies a eu parfois la voix qui tremblait hier, à l’ouverture de son procès devant la cour d’assises du Var, pour le meurtre de son pè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :