SFR Presse
Libération
11 juin 2019

17,5 %

1 min

C’est la part de collégiens et lycéens qui fument quotidiennement. Un chiffre en baisse notable puisqu’ils étaient 23,2 % en 2015. Au cours de cette période de découverte de l’alcool et du tabac, les jeunes Français fument moins que les générations précédentes : le taux d’expérimentation des lycéens passe de 60,9 % en 2015 à 53 % en 2018. Il s’agit d’un «recul généralisé des usages de tabac, prolo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :