SFR Presse
Le Parisien
5 février 2019

Nuits d’angoisse sur le campus

Depuis deux mois et le viol d’une étudiante à Bordeaux, les autorités cherchent des solutions pour rassurer les étudiantes… et interpeller le violeur.

Olivier Bernard À Bordeaux

2 min

Olivier Bernard À Bordeaux
Olivier Bernard À Bordeaux

Un soir de semaine comme les autres sur le campus de Bordeaux (Gironde). Il est 20 heures, les cours de la journée se terminent. La nuit enveloppe les lieux. Le gigantesque parking est presque désert, et les restaurants universitaires ont baissé le rideau depuis longtemps. Les étudiants pressent le pas pour quitter les bâtiments. Souvent par petits groupes, rarement seuls. Noémie, en première anné

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :