SFR Presse
Le Télégramme
8 novembre 2018

10 novembre 1918. Le récit du caporal

Anne Lessard,@Annelessard29

4 min

Anne Lessard,@Annelessard29
Anne Lessard,@Annelessard29

Mourir la veille d’un 11 novembre 1918 sur la rive droite de la Meuse dans les Ardennes, alors que s’ébauche l’Armistice… c’est mourir deux fois si personne ne relate l’histoire. Mais le seul rescapé de la dernière patrouille s’en est chargé. Il s’agit d’Eugène Perrot, de Pont-l’Abbé. Le jeune électricien qui a perdu tous ses compagnons d’armes n’aura de cesse de livrer son témoignage. Par l’écrit

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :