SFR Presse
Midi Libre
11 octobre 2019

Le chef de l’État turc parie sur une victoire pour redorer son blason

2 min

Très critiqué, le président Erdogan espère qu’un succès militaire renforcera son autorité. Au début, c’était un coup de bluff : les troupes turques se rassemblaient à la frontière syrienne, longue de 911 km, et le président Erdogan promettait de nettoyer la zone occupée par les « terroristes » kurdes qui formaient lentement un corridor, une entité semi-autonome vers la Méditerranée. Mais il était

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :