SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2019

Affaire Adèle Haenel, Roman Polanski : non au diktat de l’émotion, oui à la justice

Dans un État de droit, la justice ne saurait être rendue par la vox populi, mais par un tribunal respectant les droits de la défense, argumente le chef d’entreprise et essayiste*.

Olivennes, Denis

4 min

2 likes

Olivennes, Denis
Olivennes, Denis

Les débats autour d’Adèle Haenel ou, très différemment, de Roman Polanski illustrent les difficultés et les dangers d’une démocratie d’opinion. Il est impossible de ne pas être bouleversé par le témoignage de la jeune actrice aux deux Césars. J’ai personnellement l’intime conviction qu’elle dit la vérité. Cependant mon opinion n’a aucune importance. Dans un État de droit, la justice n’est pas

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :