SFR Presse
Le Figaro
11 juillet 2019

La mort de Vincent Lambert suscite l’émotion et interroge les consciences

Cet infirmier, dans un état de conscience minimale depuis 2008, est décédé jeudi après des années de batailles judiciaires entre les membres de sa famille.

Stéphane Kovacs

3 min

Stéphane Kovacs
Stéphane Kovacs

Vincent Lambert est mort, mais « l’affaire » est loin d’être terminée. Au-delà d’un bras de fer familial, son cas était devenu le symbole des débats sur la fin de vie : l’ancien infirmier de 42 ans, dans un état de conscience minimale depuis un ­accident de la route en 2008, est décédé jeudi matin au CHU de Reims, huit jours après l’arrêt de ses soins. Après six années d’imbroglio judiciaire, qui

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :