SFR Presse

Des femmes s’inquiètent de la fin de la trêve hivernale

1 min

toulouse/ Le «camp des femmes», un collectif associatif qui milite pour la protection des femmes victimes de violences conjugales, s’est regroupé hier midi devant la préfecture de Haute-Garonne. Elles étaient plus de 80 femmes, réunies pour s’assurer d’une solution pérenne pour celles qui sont forcées de quitter des foyers violents et qui finissent dans la rue. Elles se sont ensuite rendues sur la

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :