SFR Presse
Nice Matin
29 novembre 2018

Pourquoi cette étude a été réalisée à Cagnes ?

1 min

C’est le centre médico-psychologique de Cagnes-sur-Mer – qui dépend de l’hôpital Sainte-Marie de Nice – qui a supervisé l’enquête. « Nous sommes partis du constat que l’épidémiologie psychiatrique était ici en retard. Or, nous avons besoin de savoir la prévalence psychique et les freins à la prise en charge des malades. Car, on rencontre un phénomène de stigmatisation : on évite les malades mentau

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :